Présentation


I. Raisons d’être du projet associatif


Fondée en 1820 sous le nom de Société de Bienfaisance des Dames Protestantes, l’association devient en 1906 Association de Bienfaisance des Protestants Réformés de la ville de Lyon et des communes de la banlieue lyonnaise.
A partir des années 1960, l’Eglise Luthérienne s’associe au travail de cette Association loi 1901, reconnue d’utilité publique en 1910, elle se nomme en 2001 l’Entraide Protestante de Lyon.
Elle est aujourd'hui membre de la Fédération de l'Entraide Protestante en France (FEP).

L’association Entraide Protestante de Lyon a souhaité engager un travail de réflexion la conduisant à l’écriture de son Projet associatif.

Ce projet est un élément fédérateur, un référentiel : il est appelé à être porté par les administrateurs, les salariés et les bénévoles qui ont ensemble, chacun leur place, la responsabilité d’en être les acteurs.

Il constitue :
  • pour tous : acteurs internes, usagers et partenaires un moyen de connaissance et de lisibilité.
  • le socle sur lequel se fondent les actions et se construiront les perspectives de l’association. Il offre aussi une visibilité du sens de notre engagement associatif.
  • une communauté d’intérêt sur laquelle pourra se fonder une réelle démarche stratégique dans la durée.


II. Les fondements de l’action

1. L’EPL est d’abord un groupement d’hommes et de femmes qui s’associent :


  • Pour proposer les réponses les plus appropriées aux personnes en détresse qui la sollicitent.
  • Pour construire et porter une parole de protestation là où l’injustice est manifeste.
  • Elle lutte contre toute forme d’exclusion et s’oriente vers :
  • La prévention : là où la dignité de l’individu risque d’être compromise.
  • L’action : là où la dignité est bafouée.

2. L’EPL trouve ses raisons d’agir dans les textes des évangiles et ceux de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948.

Il existe pour chacun des potentialités, à prendre sa vie en main, à être responsable et citoyen dès lors que des réponses à ses besoins vitaux sont apportées.
Comme le déclare la charte de la FEP : "Les membres de la FEP se fondent sur les promesses de vie et de paix du Dieu d'amour et s'engagent aux côtés de beaucoup d'autres à en manifester les signes. Ils veulent affirmer la force libératrice de la Parole de Dieu, proclamer l'espérance et oeuvrer pour un partage équitable."

Au bénéfice de tous, quelles que soient leurs appartenances religieuses, elle enracine son action dans les convictions suivantes :

  • La dignité est, par essence, une valeur fondamentale, promue et partagée à l’EPL qui considère chaque personne comme unique au-delà de ses difficultés et de ses souffrances.
  • L’EPL considère que toutes les dimensions de la personne, sociale, psychologique, affective et spirituelle, sont à prendre en compte dans un accompagnement humain d’accueil, d’ouverture, de disponibilité et d’écoute.
  • Association à but non lucratif, l’EPL garde une place pour les engagements bénévoles et privilégie chez les personnes accueillies la possibilité de s’engager à leur tour et à leur mesure. Elle affirme l’importance de la solidarité pour construire un monde plus juste.


III. Les 3 grands axes de la politique associative


La stratégie de l’EPL s’articule autour de trois pivots :

1. L’intégration dans son environnement

L’EPL est attentive aux besoins émergents, aux nouvelles formes de pauvreté, aux évolutions sociales. Elle développe et maintient ses capacités de réactivité, d’innovation et d’adaptation.

Ouverte sur son environnement :

Comme observateur et témoin privilégié des situations qu’elle rencontre, l’EPL se reconnaît un devoir d’interpellation, de protestation et de témoignage pour susciter des débats, éveiller des prises de conscience, appeler à la responsabilité sociale ceux qui, chrétiens comme citoyens, peuvent agir.


Elle conçoit son action en complémentarité avec de nombreux partenaires de l’action sociale.

Ouverte sur les autres acteurs locaux  :

Force de proposition, convaincue de la nécessité d’une solidarité large, l’EPL inscrit son action dans une dynamique de réseaux, en complémentarité, en interdépendance et en dialogue avec les associations poursuivant des buts similaires ou/et complémentaires.

Ouverte et actrice avec la Fédération de l’Entraide Protestante :

Membre de la Fédération de l’Entraide Protestante, l’EPL est un acteur impliqué au niveau national et régional.

2. Les champs d’intervention. Sens de l’action.

2.1 Champs d’intervention

L’EPL positionne prioritairement ses actions autour de :
  • la protection de l’enfance et de l’adolescence,
  • la parentalité,
  •  l’urgence sociale et l’insertion

Les missions sont aujourd’hui remplies par 4 services : Actions de Prévention et d’Actions Socio Educatives (APASE), un foyer d'étudiants, une micro-crèche "Chaudoudoux de Lyon" et le Diaconat (service social).

2.2 Sens et finalités des principes d’actions

Consciente que l’exclusion sociale est un processus, elle souhaite agir au plus près possible des accidents de la vie, souvent déclencheurs de la chute sociale.

Professionnels et bénévoles concourent ensemble à la restauration des personnes accueillies dans toute leur dimension sociale, affective et spirituelle

L’EPL envisage ses actions sociales et éducatives comme un accompagnement qui engage des savoirs et des compétences pour aider les personnes à cheminer dans leur projet de vie, en les plaçant délibérément comme acteurs de leur démarche et en favorisant ainsi leur accès à l'autonomie.

Que les personnes aidées et accompagnées restent ou deviennent des êtres reconnus, respectés, jouissant de leurs droits fondamentaux : tel est le sens et la finalité de l’accompagnement voulu par l’EPL.


3. La gouvernance

3.1 Les trois grands principes

  • En tant que garant du projet associatif et en tant qu’employeur, L’EPL fonde son développement sur la cohésion des équipes bénévoles et professionnelles et la cohérence des actions au regard du projet.
  • Attentive à la qualité et l’adaptation des réponses apportées, l’EPL s’attache au développement des compétences, tant chez les professionnels que chez les bénévoles
  •  L’association développe une politique de communication :
    • interne, pour favoriser des échanges, partager l’information entre salariés et bénévoles.
    • externe, en direction de ses adhérents, ses partenaires et de l’opinion publique pour faire connaître ses actions et mobiliser les soutiens qui lui sont nécessaires

3.2 Les quatre axes de la gouvernance :

3.2.a La démocratie associative.
Conformément à la loi du 1er juillet 1901, la vie associative s’appuie sur trois instances :

  • L’Assemblée Générale : réunissant les membres de l’association, elle en est l'organe souverain où chacun peut s’exprimer.
  • Le Conseil d’Administration : Il en garantit les deux fonctions : fonction politique et celle d’employeur de l’association.
Le CA est le lieu de réflexion, de propositions, de décisions. Les membres du conseil d’administration reçoivent une délégation de l’Assemblée Générale pour gérer, diriger et administrer l’Association. Le Conseil d’Administration rend compte de son mandat lors de l’assemblée générale suivante.

Les salariés peuvent être invités à titre consultatif.

Pour l’aider dans sa mission, le Conseil d’Administration nomme des administrateurs délégués, affectés à des missions ou services spécifiques.

Les responsabilités d’administrateurs de l’EPL exigent disponibilité, confidentialité, implication et sentiment de co-responsabilité pour s’acquitter d’une gestion transparente et rigoureuse et garantir des orientations conformes aux choix éthiques de l’Association.

  •  Le Bureau : Le Conseil d'Administration élit en son sein un Bureau composé d'un Président, d’un Vice-Président, d'un Trésorier, d'un Secrétaire et d'éventuels adjoints.

Le Bureau n'a pas de pouvoir de décision, il est chargé de la mise en œuvre des décisions du Conseil d’Administration. Il expédie les affaires courantes et donne au Conseil toute information utile à ses décisions.

L’association, au travers de ses différentes instances offre à tous des moyens d’expression libre et de participation.

3.2.b Le bénévolat
L’EPL considère le bénévolat comme une dimension importante de son identité. Elle favorise l’engagement bénévole et l’épanouissement de ces acteurs :
  • en définissant des missions précises,
  • en évitant de les amener à vivre des situations difficiles, inadaptées,
  • en les associant aux décisions qui les concernent et aux nouveaux projets,
  • en garantissant l’accès à la formation.

En contrepartie, les bénévoles s’engagent sur des actions précises, accordent toute son importance au travail en équipe et, s’investissent dans les formations proposées.

3.2.c La responsabilisation
Une attention particulière est portée à la définition et à la lisibilité des statuts, rôles, champs de délégation et d’intervention, modes de collaboration des acteurs internes de l’association, salariés comme bénévoles.

L’association s’appuie sur un management participatif et un principe de délégations claires confiées aux dirigeants opérationnels (formalisées dans une fiche de poste), avec lesquels elle souhaite nourrir des relations professionnelles de confiance.

Chacun, doit rendre compte de la façon dont il s’acquitte de ses responsabilités et de ses délégations dans un esprit de transparence et de construction commune. Les réunions du Conseil d’ Administration, du Bureau et des équipes en sont des espaces privilégiés.


Pour que s’exerce le contrôle de leur action, la circulation des informations nécessaires, pour construire et ajuster les modes de collaboration, pour que vive la complémentarité technique/politique, les dirigeants rendent compte régulièrement de l’exercice de leurs délégations (gestion pédagogique, gestion administrative et financière, gestion des ressources humaines) auprès des administrateurs délégués et des instances dirigeantes.

3.2.d Le professionnalisme
Nous entendons par professionnalisme la qualité d’une personne ou d’une organisation qui agit avec compétence, dans le respect des règles et procédures en place. C’est une notion qui concerne aussi bien les professionnels et que les bénévoles.

Dans cette perspective, L’EPL privilégie deux vecteurs :
  • La formation continue
Elle permet aux salariés comme aux bénévoles d’acquérir des outils de perfectionnement et d’être à l’écoute de l’évolution des besoins des personnes accueillies et des dispositions législatives et réglementaires. Elle favorise un travail de réflexion, d’analyse et d’adaptation des pratiques.

  • L’évaluation
La démarche d’évaluation concerne l’ensemble de l’EPL dans toutes ses dimensions (projets, services, chaque instance soit s’y soumettre) afin de rester dans une dynamique d’évolution et d’adaptation constante.


V Conclusion

L’ambition de l’Entraide Protestante de Lyon est d’être une construction commune témoignant d’une alliance entre militance et actions, entre éthique de conviction et éthique de responsabilité.

Le projet associatif, ouvre et balise un chemin, donnant à l’EPL la possibilité de se positionner en tant que personne morale comme un véritable acteur, doté d’une parole forte, d’une conception de la société. Elle choisit la façon dont elle va agir dans le cadre de ses valeurs, et dans l’environnement où elle s’inscrit.

Il est demandé à chaque salarié et chaque bénévole d’être acteur du projet associatif, de faire vivre les valeurs dans les pratiques, sans pour autant se réclamer de l’ensemble des références énoncées.